Éducation aux images 2.1
- recherche-action -


« Usages numériques, salles de cinéma, pratiques des publics adolescents, médiation : des convergences à inventer »

Région Île-de-France 2018-2021

La recherche-action « Education aux images 2.1 »


Ces dernières décennies, la relation que nous entretenons avec les images a considérablement évolué. Outre leur omniprésence actuelle, c’est notre rapport à leur création et à leur diffusion qui s’est transformé. L’avènement du numérique nous permet tout à la fois d’être producteur et diffuseur d’images aussi bien fixes qu’animées. Les adolescents occupent une place centrale dans ces pratiques contemporaines : ils ne sont plus seulement spectateurs, ils filment, publient et partagent des images. Face à ce constat, il apparaît nécessaire aux actions d’éducation aux images de se réinventer afin de prendre en compte ces nouvelles réalités.

En relation avec ce développement des usages numériques, ce sont également les missions des lieux de diffusion traditionnels qui évoluent. Alors que les possibilités d’accès aux œuvres filmiques se multiplient au sein des espaces domestiques, les fonctions des salles de cinéma se développent et se diversifient. Si leur vocation première réside dans la diffusion des films afin de permettre la rencontre entre le public et l’œuvre, les salles développent également une réflexion appuyée sur leur ancrage au sein d’un territoire : lieu de socialisation, de croisements, d’exposition, de création, etc.

Ce projet est fondé sur des temps de recherche en alternance avec des actions concrètes. Les conclusions de ces réflexions théoriques et les observations de ces expérimentations pratiques vont circuler et nourrir la construction d’outils de médiation innovants et reproductibles. Les expérimentations en 2018-2021 sont centrées sur des actions en Île-de-France, autour de la problématique « Usages numériques, salles de cinéma, pratiques des publics adolescents, médiation : des convergences à inventer ».

Le but est de construire collectivement des outils pour retisser du lien et du sens pour les adolescents, autour des images et du numérique, entre espaces de construction personnels, lieux culturels, lieux scolaires et espaces sociaux.

Thématiques des groupes de travail


Les axes thématiques de travail, définis lors du premier brainstorming collectif, sont :

  1. L’éducation aux images contre le décrochage scolaire.
  2. La question du territoire rapportée aux enjeux de l’innovation artistique et culturelle.
  3. Temps scolaire / hors temps scolaire.
  4. Lieux de diffusion / lieux de fabrique / lieux de socialisation.
  5. Mémoire, ressource, constitution d’un patrimoine, valorisation des actions.

Avec une thématique transversale : « Qui sont les adolescents ancrés dans leurs pratiques ? Quelles croyances avons-nous par rapport à ce public ? »

Expérimentations sur le terrain


A partir des thématiques identifiées, un processus de brainstorming par groupes permet de faire émerger des pistes d’expérimentations. Celles-ci seront mises en oeuvre sur le terrain dans le cadre d’ateliers soutenus par Passeurs d’images. Deux cas de figure :

  1. Les ateliers préexistent et comportent un enjeu d’innovation et d’expérimentation qui permet une « labellisation recherche-action ».
  2. Des idées défendues par un porteur de projet sont le point de départ d’une co-construction et d’un accompagnement de la part de la coordination régionale Passeurs d’images francilienne. Elles font à ce titre l’objet d’un atelier expérimental intégré à la recherche-action, et ce titre également labellisées.

Etapes de cette recherche-action

  • Février 2018 : Lancement officiel du projet au Forum des Images (Paris). 140 personnes présentes. Echanges sur la nécessité d’une telle démarche. Brainstorming collectif sur des thématiques de travail.
  • Mai 2018 : Questionnaire envoyé aux participants pour préciser les thématiques de travail. Définition des cinq thématiques de travail de la recherche-action.
  • Mars 2019 : Journée de co-construction d’actions innovantes, au Forum des images (Paris). 100 personnes présentes, pour une grande émulation créative.
  • 2019-2020 : Expérimentations sur le terrain.
  • 2020 : Analyses des pratiques (collaboration entre chercheurs et porteurs de projets).
  • Rédaction du Guide des bonnes pratiques « Usages numériques, salles de cinéma, pratiques des publics adolescents, médiation : des convergences à inventer ».
  • 2021 : Restitution du projet, publication du livre et diffusion.